Amandine HENRY

ÇA VEUT DIRE QUOI POUR VOUS,
INSPIRER POSITIVEMENT LA SOCIÉTÉ ?

copyright_4success_4.jpg
AMANDINE HENRY

Capitaine de l’équipe de France de football

Inspirer positivement la société, à travers mon métier et ma passion, le football, ça signifie d’abord partager des valeurs positives sur le terrain : la solidarité, l’entraide, le fait d’être ensemble et de jouer en équipe, les unes pour les autres. C’est adopter une attitude positive, qui aide à faire oublier le temps d’un match la dureté de ce que l’on vit.

Le football, c’est aussi un formidable terrain pour faire évoluer les codes, bousculer les préjugés, notamment ceux qui voudraient que ce sport, comme certains métiers, soit réservé aux garçons. L’égalité entre les hommes et les femmes, c’est aussi ça : montrer que tout est réalisable, que l’on soit un homme ou une femme. Et ça dépasse le cadre du sport.

Pour cela, on a besoin de modèles. Quand j’étais petite, je n’avais pas forcément de modèle féminin dans le sport, toutes les icônes étaient masculines. Cette absence de modèle féminin, ça a été un manque pour toute une génération. Alors aujourd’hui, on essaie à notre niveau de changer cela, en jouant pleinement ce rôle.

Et même s’il reste du chemin à parcourir, on fait en sorte de montrer l’exemple pour la future génération, et on peut dire qu’on est sur la bonne voie.

Ça n’a pas toujours été facile. Longtemps, les médias se sont focalisés sur les hommes : pour porter des messages, et surtout se faire entendre, c’était forcément plus compliqué pour nous. Les femmes bénéficient désormais d’une plus grande visibilité dans les médias, d’une meilleure exposition grâce aux réseaux sociaux. Et un événement comme la coupe du monde, à laquelle nous avons participée en 2019, nous a permis de toucher toutes les catégories de personnes : les plus âgées comme les plus jeunes, les femmes comme les hommes, les filles comme les garçons. On se dit qu’on a forcément participé à faire bouger les mentalités.  

Cette évolution est une chance, mais aussi une grande responsabilité. Bien sûr, on n’a pas besoin d’être connu pour faire du bien autour de soi, chacun et chacune d’entre nous peut et doit faire sa part. Mais c’est vrai que la notoriété aide à changer les choses, à avoir un impact positif, y compris en dehors des terrains. Elle donne d’autant plus de poids à nos actions, et au soutien qu’on essaie d’apporter à ceux qui en ont besoin. Offrir des baskets au personnel hospitalier, comme on a pu en faire pendant le premier confinement avec la participation de Nike, être aux côtés des personnes touchées et de leurs familles, ça ne coûte pas grand-chose et au final, ça redonne une énergie positive.

Ce sont des petits moments de bonheur qui nous tiennent à cœur, et qui nous inspirent également en retour. Quand je vois l’engagement des médecins et du milieu hospitalier actuellement, ou ce qu’endurent certaines personnes, je me dis que de mon côté, même si parfois c’est dur sur le terrain, je n’ai pas le droit de lâcher.

Je ne suis pas experte dans tous les domaines, heureusement ! Mais à mon échelle, j’essaie de faire attention aux choses très importantes de la vie. Je pense que l’écologie en fait partie, mais pour le moment je me sens plus à l’aise dans les valeurs sportives, même si j’essaie de faire attention… Ces valeurs, elles prennent tout leur sens aujourd’hui. Face à la crise que nous traversons, on a vraiment besoin d’être tous ensemble, et de croire en nous. Je sais que c’est comme cela que nous y arriverons.

Amandine Henry
 
Crédit photos : Romain Lafabrègue