L'Intelligence Artificielle au service de la fabrication de l'info

L'Intelligence Artificielle au service de la fabrication de l'info

C’est quoi cette innovation ?

L'intelligence artificielle permet de créer différentes solutions qui simplifient le travail de l'équipe de Rédaction de TF1.  Les applications de ces solutions concernent différentes problématiques notamment celle de l’automatisation de process de fabrication de l’Info. Parmi les solutions les plus utilisées, le speech to text est un outil permettant de retranscrire à l'écrit l'ensemble des phrases prononcées lors d'une interview : un gain de temps considérable pour les journalistes lors du dérushage. Le groupe TF1 collabore avec la startup Buster.AI, qui développe des algorithmes intelligents de facts checking, pour identifier les fausses informations et lutter contre les fake-news grâce à la puissance de l'IA.

 

Comment a-t-elle été développée ? 

Depuis l'an dernier, la Rédaction de TF1 collabore avec la startup Buster.AI, dans le cadre de son programme d'accélération Media Lab TF1. Cette startup, qui développe des outils d'analyse des informations grâce à des algorithmes d'intelligence artificielle, est soutenue par la rédaction du JT de TF1.

 

Concrètement, ça ressemble à quoi ?

Concrètement, l'algorithme de Buster.AI traite un gros volume de données et distingue les fausses informations afin que les journalistes puissent se baser sur cet outil de data journalisme qui analyse et interprète des data issues de sources très diverses en un minimum de temps.

Le speech to text est également un algorithme d'intelligence artificielle utilisé au quotidien par les journalistes, qui retranscrit environ 12h de tournage de vidéo chaque jour, leur permettant de ne plus avoir à réécouter l'intégralité de leurs rushs d'interviews de tournage (parfois 3 à 4h par sujet).

 

Quel(s) bénéfice(s) pour les utilisateurs ?

Ces outils basés sur la puissance de l'intelligence artificielle permettent aux équipes de la Rédaction TF1 de gagner un temps considérable dans l'élaboration des sujets.  Ils permettent de participer à l'automatisation des tâches longues, fastidieuses et à faibles valeurs ajoutées afin que les journalistes consacrent ce temps à approfondir leur sujet, à mieux interpréter des informations 100% vérifiées et les expliquer aux téléspectateurs.

Grâce à l'intelligence artificielle, le journaliste acquiert de nouvelles compétences qui lui permettent d'augmenter l'espace de ses recherches, et d'accélérer les traitements automatiques.

 

En savoir plus : 
Yani Khezzar - Responsable de l'innovation pour l'information (Head of News Innovation)